Magritte est un peu l'Eddy Merckx de la peinture. Moins pour sa longévité (il est mort à 68 ans) que pour l'incarnation d'une belgitude absolue qui semble traverser les époques, y compris chez les moins sensibles aux arts plastiques. Contrairement...

Magritte est un peu l'Eddy Merckx de la peinture. Moins pour sa longévité (il est mort à 68 ans) que pour l'incarnation d'une belgitude absolue qui semble traverser les époques, y compris chez les moins sensibles aux arts plastiques. Contrairement au quintuple vainqueur du Tour de France, René possède déjà son propre espace, sophistiqué et très visité, inclus dans les Musées Royaux des Beaux-Arts de Bruxelles. Sans compter sa maison de Jette, transformée en lieu de visite nettement plus intime. Mais les légataires du peintre ne se contentent pas de ces lieux et de nombreuses présentations à l'étranger. Ils essaiment donc ailleurs, par exemple via Inside Magritte, tenu durant quatre mois à La Boverie de Liège. Cette proposition parfaitement dans l'air du temps invite à découvrir en 3D l'univers onirique du maître, celui combinant poésie intemporelle et vision cosmique et fruitée, via une immersion dans 160 de ses oeuvres. Une "expérience sensorielle à 360 degrés" plongeant le visiteur dans l'incongruité fondamentale de Magritte, planète aussi charmante que bizarroïde où les artefacts magrittiens - arbres, oiseaux, bouches, lunes, etc. - invitent à un voyage certifié décalé.