On savait Patrick Drahi, le patron du groupe Altice (médias et télécoms), amateur d'art impressioniste et moderne. Cette fois, il a fait fort en passant un accord pour acheter, via sa filiale américain...

On savait Patrick Drahi, le patron du groupe Altice (médias et télécoms), amateur d'art impressioniste et moderne. Cette fois, il a fait fort en passant un accord pour acheter, via sa filiale américaine Bidfair, la maison de ventes Sotheby's pour 3,7 milliards de dollars, ce qui valorise l'action au prix le plus haut atteint l'an dernier, soit 57 dollars (+ 61 % par rapport au 14 juin). Pour financer cet achat, Patrick Drahi va vendre 2,5 % d'Altice USA pour 400 millions de dollars. Pour le reste, il fera appel au crédit, sans toucher à ses avoirs européens. Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'homme d'affaires franco-israélien n'a pas peur de s'endetter (l'ardoise d'Altice s'élève déjà à 49 milliards d'euros). Une fois l'opération achevée, Sotheby's sortira de la Bourse de New York, après 31 ans de cotation. Dans le rachat de cette maison prestigieuse, Patrick Drahi " voit probablement des opportunités d'affaires auxquelles il n'avait pas accès ", selon un observateur cité par Les Echos.