C'est une primeur en Europe. Quelque 1.000 patients de l'hôpital gantois Maria Middelares seront prochainement équipés de capteurs portables qui transmettront automatiquement et en temps réel une série de p...

C'est une primeur en Europe. Quelque 1.000 patients de l'hôpital gantois Maria Middelares seront prochainement équipés de capteurs portables qui transmettront automatiquement et en temps réel une série de paramètres vitaux comme la fréquence cardiaque, la température corporelle, la pression artérielle ou encore l'intensité respiratoire. Intelligents, ces appareils peuvent calculer des early warning scores (EWS) et prévenir les équipes médicales lorsqu'il est temps d'intervenir. Mis au point il y a quelques années déjà, ces EWSont permis de réduire de 80 % le nombre de réanimations. Actuellement effectués trois fois par jour sur base de cinq paramètres qui doivent être encodés manuellement, ces monitorings seront désormais automatiques, libérant ainsi le personnel hospitalier pour d'autres tâches. Le confort du patient qui retrouve sa liberté de mouvement, voire son domicile, s'en trouve bien évidemment accru et l'analyse par algorithmes des données recueillies devrait entraîner à terme une amélioration des soins.