FRANCIS BLAKE L'ÉVEIL INTÉRIEUR.

Voilà ce qui anime aujourd'hui Francis Blake, dont le destin est lié à Derbigum depuis près de 30 ans. "Nous sommes sur notre chemin professionnel et nous ne nous rendons pas toujours compte des choses que nous faisons. Savoir s'arrêter et se retourner ! Voilà ce que je peux apporter aujourd'hui à Satoko. Ce n'est pas tellement les matières avec lesquelles elle est aux prises qui m'intéressent dans cet accompagnement mais surtout la personne qu'elle est, le chemin qu'elle est en train de faire. Je suis très impressionné par son intelligence et ses compétences. Une femme comme elle peut faire carrière dans beaucoup de grandes structures et je suis très m...

Voilà ce qui anime aujourd'hui Francis Blake, dont le destin est lié à Derbigum depuis près de 30 ans. "Nous sommes sur notre chemin professionnel et nous ne nous rendons pas toujours compte des choses que nous faisons. Savoir s'arrêter et se retourner ! Voilà ce que je peux apporter aujourd'hui à Satoko. Ce n'est pas tellement les matières avec lesquelles elle est aux prises qui m'intéressent dans cet accompagnement mais surtout la personne qu'elle est, le chemin qu'elle est en train de faire. Je suis très impressionné par son intelligence et ses compétences. Une femme comme elle peut faire carrière dans beaucoup de grandes structures et je suis très marqué par le fait qu'elle ait choisi le service public." "Il y a une lame de fond positive qui est en train d'émerger. C'est ce changement, avec l'expérience que j'ai, que j'ai envie aujourd'hui de porter. Des personnes comme Satoko sont celles qui vont permettre la réussite de ce shift. Moins de 30 % des travailleurs aujourd'hui se disent réellement engagés dans leurs missions. Cinquante-quatre pour cent se disent désengagés et 17 % sont activement et volontairement désengagés. C'est cet équilibre qu'il faut changer. Le bonheur au travail, ça me parle ! Ces thèmes là me passionnent et j'ai envie de les confronter à la jeune génération de leaders. Pour moi, la première qualité pour devenir un leader inspirant est l'humilité. J'ai eu l'immense bonheur de rencontrer dans ma vie Nelson Mandela. J'ai été frappé de l'impact qu'il a eu ce jour-là auprès des participants à cette rencontre. Qu'est-ce qui fait que subitement nous avons envie de suivre une personne ? L'humilité est un préalable pour pouvoir entrer en dialogue avec les collaborateurs que nous devons diriger. C'est parfois difficile à faire passer comme message auprès des leaders. Je ne prétends pas tellement aider Satoko dans son métier au sens propre mais dans sa motivation et son engagement, qu'elle doit garder intacts tout au long de son chemin. Et je le dis humblement ! ""Ce qui m'anime, c'est de contribuer au changement de l'image du service des Finances. Nous avons réalisé récemment des grands chantiers avec les projets Coperfin et Copernic. La modernisation informatique change complètement le fonctionnement du rapport aux contribuables. L'image du fonctionnaire qui croule sous la paperasse, tout cela est en train de changer. C'est un challenge important pour moi. J'ai participé l'année passée au recrutement des nouveaux directeurs de tous les centres régionaux. Je suis donc parfois amenée à prendre des décisions importantes. Si j'ai besoin d'un coup de boost la veille, je sais maintenant que je peux appeler Francis. Il m'aide à voir plus clair dans les choix que je dois faire et il m'aide surtout à prendre des risques." "Il y a des tas de choses que je vis au quotidien et c'est en les confrontant avec Francis que je me rends compte parfois que ce sont des contraintes dans mon métier. On essaye alors ensemble de les surmonter. Aux Finances, nous n'avons rien à vendre. Ce sont surtout des valeurs qui doivent animer les collaborateurs. Celles liées à la qualité du service, à l'équité fiscale entre les citoyens et au bon fonctionnement de l'Etat. Ce sont ces valeurs-là qui me passionnent". TEXTE : FABRICE LAMBERT PHOTOS : DEBBY TERMONIA