Il y a des pièces de design qui peuvent prétendre sans barguigner au titre d'oeuvres d'art. Le luminaire Filamento (prix sur demande), présenté au dernier salon du meuble de Milan, fait partie de cette catégorie. Cette merveille en verre ...

Il y a des pièces de design qui peuvent prétendre sans barguigner au titre d'oeuvres d'art. Le luminaire Filamento (prix sur demande), présenté au dernier salon du meuble de Milan, fait partie de cette catégorie. Cette merveille en verre soufflé réalisée d'une seule pièce et qui mesure un mètre de long, s'inspire des filaments de tungstène des (défuntes) ampoules à incandescence. A chaque extrémité de ce fin tube de silice composé de poches convexes et concaves, deux faisceaux lumineux se font face. Une confrontation de photons qui débouche sur la formation d'un trait de lumière qui semble sous tension dans son enveloppe transparente. C'est comme si les particules étaient traversées par un très faible arc électrique. Un travail de géométrie hautement poétique que l'on doit aux créateurs espagnols Marta Alonso Yebra et Imanol Calderón Elósegui, fondateurs du studio Mayice à Madrid. Si le duo qui a réalisé des aménagements d'espaces privés et commerciaux n'en est pas à son premier coup d'essai avec le verre soufflé, il semble s'être ici largement surpassé.