La technologie mobile de nouvelle génération n'est plus un lointain mirage: Orange vient d'en faire la démonstration en révélant une panoplie de cas d'usage, développés en Belgique en partenariat avec des groupes industriels. Depuis un an, l'opérateur télécom planche, au port d'Anvers, sur des projets pilotes utilisant la technologi...

La technologie mobile de nouvelle génération n'est plus un lointain mirage: Orange vient d'en faire la démonstration en révélant une panoplie de cas d'usage, développés en Belgique en partenariat avec des groupes industriels. Depuis un an, l'opérateur télécom planche, au port d'Anvers, sur des projets pilotes utilisant la technologie 5G. Il a déployé un réseau complet au coeur de l'infrastructure portuaire ( photo) ; l'Industry 4.0 Campus a invité de grandes entreprises installées sur place à utiliser ce réseau pour améliorer leurs processus industriels. Les remorqueurs du port ont ainsi été équipés de la 5G pour permettre un transfert fluide et rapide des données (radar, sonar, images, etc.) à la salle de contrôle, au profit d'une amélioration de l'efficacité et de la sécurité du remorquage. Le fabricant de polymères Covestro teste la 5G en vue de réaliser des inspections à distance de ses sites. Le spécialiste de la chimie BASF planche sur des smartphones 5G ultra-résistants qui permettront d'assurer les communications critiques en cas d'incident grave. Orange a également annoncé un nouveau partenariat avec Helicus, spécialisée dans les drones. Soutenue par Innoviris (Bruxelles) et Vlaio (Flandre), l'entreprise développe des drones de livraison de produits médicaux et d'échantillons humains (poches de sang, organes, etc.). Vu la sensibilité de ces chargements, les drones doivent pouvoir compter sur un réseau mobile fiable et ultra-performant. La 5G commence à montrer ses débouchés les plus prometteurs.