Riposte de l'Europe à Elon Musk? Le groupe français Eutelsat négocie une fusion avec le britannique OneWeb pour la mise en place d'une galaxie de satellites pour fournir l'accès à internet à haut débit partout dans le monde, y compris dans les endroits les plus isolés où la fibre...

Riposte de l'Europe à Elon Musk? Le groupe français Eutelsat négocie une fusion avec le britannique OneWeb pour la mise en place d'une galaxie de satellites pour fournir l'accès à internet à haut débit partout dans le monde, y compris dans les endroits les plus isolés où la fibre optique n'arrivera jamais. Une manière de ne pas laisser Elon Musk seul sur cette nouvelle activité, avec la galaxie Starlink lancée par SpaceX comptant déjà 2.500 satellites. OneWeb possède plus de 420 satellites. Selon Eutelsat, le marché potentiel est de 16 milliards de dollars à l'horizon 2030. Le président Emmanuel Macron avait répété que disposer d'un pareil réseau devenait une question de souveraineté européenne. L'Etat français est actionnaire à 19,9% d'Eutelsat, et cette dernière possède déjà 23% de OneWeb. Le projet a été mal accueilli par les investisseurs. Le cours d'Eutelsat a chuté de près de 20% quand l'entreprise a confirmé les discussions. La fusion, si elle se réalise, va changer le profil d'Eustelsat, entreprise mature à faible croissance et bons dividendes qui deviendra une start-up à forte croissance et à haut risque (OneWeb a déjà fait faillite une fois). Quand à la souveraineté européenne que le nouvel ensemble est supposé refléter, elle sera relative. De gros actionnaires de OneWeb - et futurs actionnaires du groupe fusionné - sont l'indien Bharti Global et le japonais Softbank.