Président du conseil d'administration : André Gilles. Vice-président : Dominique Drion. Administrateur délégué : Stéphane Moreau. On se croirait chez Nethys. Nous sommes chez Ogeo Fund. Ogeo, c'est la jeune soeur discrète de Nethys. Aucun lien capitalistique entre les deux pourtant. Mais le même management et, parfois des projets communs. Car Ogeo Fund, créé en 2007, a les moyens. " A l'époque, Tecteo a décidé d'externaliser la gestion de son fonds de pension en créant Ogeo Fund. C'était ...

Président du conseil d'administration : André Gilles. Vice-président : Dominique Drion. Administrateur délégué : Stéphane Moreau. On se croirait chez Nethys. Nous sommes chez Ogeo Fund. Ogeo, c'est la jeune soeur discrète de Nethys. Aucun lien capitalistique entre les deux pourtant. Mais le même management et, parfois des projets communs. Car Ogeo Fund, créé en 2007, a les moyens. " A l'époque, Tecteo a décidé d'externaliser la gestion de son fonds de pension en créant Ogeo Fund. C'était une décision de saine gestion ", explique François-Xavier de Donnea, administrateur indépendant du fond. En quelques années, Ogeo a mené une stratégie de développement dépassant largement la gestion des pensions des employés de Nethys, et qui l'a propulsé comme le premier gestionnaire des pensions du premier pilier (gérant les pensions des mandataires de CPAS, de communes, etc.) et comme le cinquième fonds de pension du deuxième pilier, gérant les pensions extralégales de mandataires publics ou parapublics (comme les intercommunales), voire du privé. Un développement qui n'a pas toujours été simple au début (en 2008, le réviseur PwC avait émis des réserves tant sur le financement des engagements que sur la gouvernance) mais qui a néanmoins été spectaculaire. La stratégie s'est inspirée en partie de celle de l'ancienne Smap : Ogeo n'ayant aucun actionnaire à rémunérer, les rendements sont intégralement redistribués et dépassent généralement la moyenne de ceux du secteur. Par ailleurs, Ogeo plutôt que d'investir dans la brique papier investit directement dans les immeubles. Au total, Ogeo gère désormais bien plus d'un milliard d'euros au bénéfice de 4.200 pensionnés actuels ou futurs. Il n'y a donc pas de lien entre Nethys et Ogeo... Quoique. On retrouve parfois les deux noms en partenariat sur le même dossier. Ainsi, lorsqu'il a fallu faire offre pour capitaliser l'assureur Integrale, la mise de fonds de 150 millions d'euros a été partagée entre Nethys (90 millions) et Integrale (60 millions). Il y a aussi des coups de main plus discrets. Ainsi, il se dit que les actifs d'Oego Fund ont parfois été mis en gage afin de faciliter le financement d'investissements de Nethys (contacté, Ogeo ne nous a pas répondu). L'affaire Publifin ne laisse donc pas indifférent chez Ogeo. " Mon souci, c'est d'éviter que le scandale ne rejaillisse sur les pensionnés, souligne François-Xavier de Donnea, qui insiste : il n'y a pas de problème de gouvernance chez Ogeo. "