Kingspan a mis 700 millions d'euros sur la table (hors dettes et liquidités financières) pour mettre la main sur deux divisions (isolation et mousses souples) de R...

Kingspan a mis 700 millions d'euros sur la table (hors dettes et liquidités financières) pour mettre la main sur deux divisions (isolation et mousses souples) de Recticel, le leader européen des mousses de polyuréthane. De nombreux experts s'interrogent sur la pertinence de céder deux divisions bénéficiaires et avec du potentiel de croissance, surtout dans l'isolation. Mais l'affaire se complique toutefois avec la présence d'une tierce partie à laquelle Kingspan a promis de revendre les mousses souples. Il s'agirait du groupe autrichien Greiner, partenaire depuis longtemps de Recticel dans Eurofoam, une coentreprise, sous-division de l'activité mousses souples, essentielle dans le chiffre d'affaires de l'entreprise belge. Que Greiner se soit associé à Kingspan n'est pas une bonne nouvelle pour Recticel.