Parmi les quatre nouvelles propositions du Musée de la photographie, on a un faible pour celle de Peter Mitchell, au titre quelque peu décalé : Nouveau démenti de la mission spatiale Viking 4. En fait, le photographe, né en 1943 à M...

Parmi les quatre nouvelles propositions du Musée de la photographie, on a un faible pour celle de Peter Mitchell, au titre quelque peu décalé : Nouveau démenti de la mission spatiale Viking 4. En fait, le photographe, né en 1943 à Manchester, s'est inspiré de l'authentique programme spatial Viking de la Nasa pour imaginer une fiction où une mission martienne atterrit à Leeds dans les années 1970... C'est-à-dire sur le territoire par excellence de la chasse aux images de Mitchell. Terreau d'autant plus fertile que l'Angleterre traverse alors une mutation industrielle décisive. Le regard avisé est aussi décalé : ce n'est pas pour rien que l'influence esthétique de Mitchell se retrouvera dans les explorations de Martin Parr. Résonnant comme un écho continental à cette expo, le musée présente également la vision du Belge Yves Auquier (1934), auteur en 1970 du livre Pays Noir, plongée dans la région où il a grandi. Ses images y puisent une teinte charbonneuse, même lorsqu'Auquier consacre une série à Bruxelles, quand seule la lumière d'un tram la nuit empêche de sombrer totalement dans ses pensées nocturnes.