En Flandre, on le sait, il y a disparité de jauges selon la période à laquelle les festivals seront organisés. Avec déjà la mauvaise surprise concernant Tomorrowland qui devait avoir lieu du 27 au 29 août et du 3 au 5 septembre: le 17 juin, les bourgmestres des localités anversoises accueillant le méga-festiv...

En Flandre, on le sait, il y a disparité de jauges selon la période à laquelle les festivals seront organisés. Avec déjà la mauvaise surprise concernant Tomorrowland qui devait avoir lieu du 27 au 29 août et du 3 au 5 septembre: le 17 juin, les bourgmestres des localités anversoises accueillant le méga-festival ont exprimé leur refus de la tenue de l'événement. Contrairement (?) au Pukkelpop, du 19 au 22 août, dont les tickets ont été mis en vente le 16 juin, avant que ne soit dévoilé le programme 2021. En principe, celui-ci fera ceinture en ce qui concerne les artistes américains, dont la majorité ne devrait pas voyager hors Etats-Unis avant l'automne. Il y a heureusement quelques exceptions, comme la venue à l'Ethias Gent Jazz du groupe Ceramic Dog du virtuose new-yorkais de la guitare, Marc Ribot. Pour le reste, l'excellent festival gantois, du 9 au 18 juillet, pratiquera essentiellement le terroir belge. Dont le très punchy TaxiWars (photo), la révélation Naima Joris et puis l'Urbex d'Antoine Pierre qui devrait être aussi fouille-jazz que les bouillants anversois de Stuff, également de la partie. Malgré le report à 2022 de Rock Werchter et de sa version Classic, l'organisation d'Herman Schueremans ne désarme pas. Entre le 1er juillet et le 1er août, Werchter Parklife proposera pas moins d'une vingtaine de soirées 100% belges avec entre autres, Balthazar, Gabriel Rios, Jasper Steverlinck, Millionaire, Black Box Revelation et le jeune et impulsif duo de Compact Disk Dummies. Attention, certains concerts sont déjà complets.