Active dans la construction et l'agencement de stands pour foires et salons, l'entreprise wavrienne Conceptexpo a subi de plein fouet la crise sanitaire. Elle a vu son chiffre d'affaires (18 millions d'euros en 2019) chuter de 70% en 2020. Meurtrie, elle ne s'est toutefois pas laissée démonter et a po...

Active dans la construction et l'agencement de stands pour foires et salons, l'entreprise wavrienne Conceptexpo a subi de plein fouet la crise sanitaire. Elle a vu son chiffre d'affaires (18 millions d'euros en 2019) chuter de 70% en 2020. Meurtrie, elle ne s'est toutefois pas laissée démonter et a poursuivi sa diversification vers de nouvelles activités comme l'aménagement de points de vente dans le secteur retail (magasins, show-rooms, etc.) et surtout la conception de nouveaux espaces de travail. C'est précisément pour accélérer la transformation de l'entreprise que son CEO Alain Pajot a décidé de s'associer avec Thomas Blake, ex-cadre chez AB InBev, pour reprendre ensemble Conceptexpo. Depuis quelques années déjà, les fondateurs de cet acteur essentiel de l'événementiel cherchaient en effet à céder leur société. Le quinquagénaire Alain Pajot - qui possédait 25% des parts depuis 2013 - a manifesté son intérêt et s'est donc associé au trentenaire pour racheter l'entreprise. "Thomas va apporter beaucoup à Conceptexpo en termes de digitalisation et de marketing, se réjouit Alain Pajot. Il dispose d'une excellente formation chez AB InBev et il a une vision très actuelle par rapport à l'évolution nécessaire de notre métier." Très inspiré par les nouveaux défis du monde de l'entreprise (tant dans l'aménagement des bureaux que des espaces de télétravail), le duo veut aujourd'hui miser sur des valeurs sociétales où le facteur humain et la circularité des matériaux auront toute leur place.