On a fait la visite en septembre dernier, alors que le soleil arrosait Lessines, bourgade d'un peu moins de 20.000 âmes accrochée à la Dendre en province de Hainaut, dans cette région de Belgique où les cultures francophone et néerlandophone se frottent depuis des siècles. L'hôpital en question est lové dans un espace où l'on croise d'abord le jardin botanique: foisonnant...

On a fait la visite en septembre dernier, alors que le soleil arrosait Lessines, bourgade d'un peu moins de 20.000 âmes accrochée à la Dendre en province de Hainaut, dans cette région de Belgique où les cultures francophone et néerlandophone se frottent depuis des siècles. L'hôpital en question est lové dans un espace où l'on croise d'abord le jardin botanique: foisonnant en été, il s'assoupit à l'hiver sans pour autant abandonner sa fonction première, la culture des plantes médicinales. Un lieu en lien immédiat avec la spectaculaire bâtisse de style gothique tardif de l'autre côté de la cour, hôpital fondé en 1242 par le riche Alix de Rosoit qui le confia à un ordre religieux de soeurs augustines, aidé de quelques frères chargés du travail à la ferme de l'hôpital. Ce dernier se voulait d'ailleurs au maximum indépendant des ressources extérieures, voyant sa structure architecturale progresser du 16e au début du 18e siècle, garnie en son milieu d'un carré de verdure d'où l'on peut longuement observer l'allure de ce qui fut, jusqu'à sa fermeture en 1980, une importante institution caritative. A l'époque, les patients de Notre-Dame sont surtout des indigents, des laissés-pour-compte secourus au nom de la miséricorde chrétienne. Difficile d'échapper à cette ambiance d'eau bénite, même si le choc se trouve ailleurs: dans l'équipement pharmaceutique, chirurgical, bien éloigné de nos techniques médicales contemporaines, comme ces scalpels à la fois gores et historiquement et scientifiquement pertinents. En dehors de la vocation initiale du lieu, on peut aussi voir et admirer à Notre-Dame des oeuvres essentiellement picturales, qui racontent les siècles passés. Notamment dans l'extraordinaire salle qui fut le réfectoire des bonnes soeurs, orné de marqueterie, où 14 toiles exceptionnelles nous font voyager dans l'espace-temps.