Integrale, la compagnie liégeoise d'assurances dont Nethys est propriétaire à 70 %, vit un début d'année chahuté. Après le rapport qui accusait la compagnie d'abus de biens ...

Integrale, la compagnie liégeoise d'assurances dont Nethys est propriétaire à 70 %, vit un début d'année chahuté. Après le rapport qui accusait la compagnie d'abus de biens sociaux dans l'affaire des indemnités compensatoires liées au décret gouvernance, la BNB a retiré au CEO Diego Aquilina son label fit and proper. Il a donc été révoqué la semaine dernière de ses mandats. Dans le même temps, on apprenait que Nethys avait mandaté BNP Paribas pour vendre sa participation de 70 % dans la compagnie. Integrale est profitable mais elle ne peut distribuer ses bénéfices car elle n'est pas en phase avec les règles de solvabilité édictées par l'Union européenne. La BNB lui a d'ailleurs demandé un plan de redressement d'urgence qui respecte ces règles. Il est attendu pour le 15 mai et suppose que la compagnie trouve des dizaines de millions d'euros voire plus.