Tout est bien qui finit bien. A en croire les dirigeants de Nethys, qui se sont longuement confiés au Soir, le groupe va être démantelé pour le plus grand profit de ses actionnaires communaux et provinciaux, ainsi que de l'économie liégeoise avec la création de quelque 4.000 emplois à l'aéroport. Enfumage de première classe ou projet industriel réfléchi ? L'avenir nous le dira.
...