Le mois prochain, Apple TV et Disney+ envahiront le marché très prisé et très lucratif du streaming vidéo. Et l'an prochain, HBO Max et Peacock, le service de NBCUniversal, se joindront à la bagarre. Après des chiffres très contrastés au deuxième trimestre qui l'ont vu perdre des abonnés aux Etats-Unis, Netflix se devait de réagir. Il a choisi de le faire dans un marché en ex...

Le mois prochain, Apple TV et Disney+ envahiront le marché très prisé et très lucratif du streaming vidéo. Et l'an prochain, HBO Max et Peacock, le service de NBCUniversal, se joindront à la bagarre. Après des chiffres très contrastés au deuxième trimestre qui l'ont vu perdre des abonnés aux Etats-Unis, Netflix se devait de réagir. Il a choisi de le faire dans un marché en expansion et pas encore mature : l'Europe. Et de la plus belle des manières. Il a signé, la semaine dernière, un accord de partenariat avec Canal+, son rival d'hier. A partir du 15 octobre, le groupe dirigé par Maxime Saada proposera, en France, une offre Ciné/Séries qui contiendra l'intégralité de l'offre Netflix, les chaînes OCS, Canal Ciné+ et Canal+ Séries, le service de SVoD. Soit, pour 35 euros, l'offre française la plus riche en films et séries. Ce partenariat est amené à s'étendre dans les autres pays où Canal+ est actif, notamment la Pologne. Par ce partenariat, qui suit des transactions similaires pour les droits du sport, le groupe Canal poursuit sa mue comme agrégateur de contenus même s'il investit toujours dans les contenus. Il sera aussi possible de s'abonner uniquement à l'offre Netflix via la box de Canal+. Pour Netflix, qui vient de dépasser les six millions d'abonnés en France, notamment grâce aux accords avec les opérateurs télécoms, ce nouveau contrat va lui permettre de poursuivre son expansion avant l'arrivée des concurrents. Cet accord ressemble à s'y méprendre à celui que Reed Hastings avait conclu fin de l'année dernière avec Sky au Royaume-Uni. Pour rappel, en 2019, Netflix a lancé 221 projets en Europe dont 153 originaux. Au Royaume-Uni, Netflix prendra le mois prochain possession des Shepperton Studios où ont, notamment, été tournés, les Alien. Ils doivent permettre d'assurer les productions prévues : 50 séries et films britanniques pour 500 millions d'euros !