C'est clairement le branle-bas de combat chez Netflix. Pour rappel, le leader mondial du streaming vidéo avait annoncé, pour la première fois, de...

C'est clairement le branle-bas de combat chez Netflix. Pour rappel, le leader mondial du streaming vidéo avait annoncé, pour la première fois, des résultats trimestriels en déclin : perte de 200.000 abonnés et baisse du résultat net d'1,7 à 1,6 milliard de dollars. Une baisse inquiétante d'autant qu'elle ne se ressent pas chez ses concurrents, Disney + en tête, mais imputable partiellement à la suspension de ses activités russes. Depuis, Netflix cherche la parade : introduction de la publicité sur des offres moins chères, chasse au partage des codes d'accès, etc. La semaine dernière, elle s'est aussi résolue à couper dans ses coûts et a annoncé une vague de licenciements : 150 personnes, soit 2 % de son personnel.