Le nombre d'appartements mis en vente continue de diminuer à Namur, que ce soit dans la capitale wallonne ou sa périphérie. Une situation que l'on peut qualifier d'interpellante si on remonte quelque peu dans le temps. On dénombre actuellement 472 unités mises en vente, selon les derniers chiffres livrés en août dernier pour Trends-Tendances par le bureau d'expertise immobilière de Crombrugghe & Partners. Au niveau des prix, ils sont en baisse de 2 % par rapport à l'an dernier. Une situation qui n'était encore jamais arrivée. L'appartement type a une superficie de 92 m2 et s'élève à 241.500 euros. Soit une hausse de 13.000 euros en un trimestre, qui s'explique uniquement par le fait que la superficie moyenne des appartements a augmenté. Etonnamment, alors que Namur-Ville rassemblait encore il y a peu 60 % du stock de toute la province, la proportion a désormais dim...

Le nombre d'appartements mis en vente continue de diminuer à Namur, que ce soit dans la capitale wallonne ou sa périphérie. Une situation que l'on peut qualifier d'interpellante si on remonte quelque peu dans le temps. On dénombre actuellement 472 unités mises en vente, selon les derniers chiffres livrés en août dernier pour Trends-Tendances par le bureau d'expertise immobilière de Crombrugghe & Partners. Au niveau des prix, ils sont en baisse de 2 % par rapport à l'an dernier. Une situation qui n'était encore jamais arrivée. L'appartement type a une superficie de 92 m2 et s'élève à 241.500 euros. Soit une hausse de 13.000 euros en un trimestre, qui s'explique uniquement par le fait que la superficie moyenne des appartements a augmenté. Etonnamment, alors que Namur-Ville rassemblait encore il y a peu 60 % du stock de toute la province, la proportion a désormais diminué à 45 %. Une évolution davantage liée à une diminution de l'offre dans la capitale qu'à une hausse dans les autres districts. On dénombre 216 appartements actuellement mis en vente. L'appartement type est un appartement de 95 m2 (la superficie moyenne de ce district) dont le prix s'élève à 280.250 euros. Les prix sont en hausse de 1,5 % par rapport à l'an dernier et de 7,5 % par rapport à 2017. A 2.950 euros/m2, ils restent les plus élevés de la province. Et de loin. Parmi les projets en cours de commercialisation, on peut relever Vue Verte (Immobel) à Namur, le Domaine de Géronsart (Immo 3D et Thomas & Piron) et Ligne Claire (Entreprises Koeckelberg) à Jambes, le Plateau d'Erpent (Thomas & Piron et Immobel) ou encore la Résidence Cubic (Thomas & Piron) à Wierde. Pour le reste, en dehors de Namur-Ville, si le stock d'appartements en cours de commercialisation dans la périphérie du Namur (nord et sud), que ce soit à Gembloux, Eghezée ou encore Andenne, reprend par exemple quelques couleurs (12.125 m2), il reste bien faible. La surface totale en cours de commercialisation était de 31.650 m2 en 2015. Le fait que plusieurs communes aient décidé de tirer le frein à main en matière d'urbanisation est le principal facteur. Dans la périphérie nord de Namur, l'offre se concentre dans des projets tels que la Résidence Themis (Willemen), Les Eperviers (Promotis) et le Clos de la Bruyère à Eghezée, la Résidence du Parc et Altitude 154 (Espace Altitude) à Gembloux. Une entité qui devrait retrouver un certain allant une fois que les projets développés par Euro Gembloux sur l'ancien site d'Euro fonderie et par le duo Besix Red et Thomas & Piron dans le cadre de " La croisée des champs " se concrétiseront. Les prix ont connu une baisse de 2 % en un an, mais si on regarde à un horizon plus lointain, ils sont en hausse de 12 % en trois ans. Et davantage encore au-delà. Dans le district de la périphérie sud de Namur, le stock reste stable avec 86 appartements actuellement en vente. L'essentiel de l'offre est concentré dans le projet de la résidence Samara (Sambreville) et le domaine Arc-en-Ciel à Andenne, tous les deux développés par Thomas & Piron. Relevons également le Quartier des Tilleuls (Koeckelberg) et le Clos des Ours (Matexi) à Andenne et la résidence Quintessence (Accès Habitat) à Maizeret. Les prix sont en baisse de 3 % en un an mais restent stables si on regarde à un horizon plus lointain (+ 3,5 % en trois ans). Le prix moyen d'un appartement est de 204.000 euros pour une superficie de 88 m2. Dans le district de Namur centre, Ciney retrouve une certaine offre. L'entité concentre la moitié du stock de ce district. Essentiellement via le projet des résidences des Damoiselles (Thomas & Piron). Les prix sont stables par rapport à l'an dernier.