Dès 1956, ce quartier de Schaerbeek vibre au rythme indonésien avec le restaurant Anak Timoer de M. Immerzeel. Lorsqu'il lui succède, Michel le fils, panache les recettes paternelles de préparations de moules. Au fil du temps, l'exotisme abdique devant les remakes belgo-bruxellois intitul...

Dès 1956, ce quartier de Schaerbeek vibre au rythme indonésien avec le restaurant Anak Timoer de M. Immerzeel. Lorsqu'il lui succède, Michel le fils, panache les recettes paternelles de préparations de moules. Au fil du temps, l'exotisme abdique devant les remakes belgo-bruxellois intitulés en... brusseleir. Début 2011, Michel et Anouk, son épouse, cèdent leur Zinneke à Erik Hemelsoet et rallient le sud-ouest de la France. Déçus, ils reviennent. Cette année, piloté par Erik Hemelsoet et le couple Immerzeel, Le Zinneke prend un nouvel envol. Agrandi, doté de deux terrasses, flatté d'éléments art déco et de fresques de BD belges, il est mentionné parmi les 500 meilleures expériences culinaires au niveau mondial dans le guide Lonely Planet. Des feuilles de carpaccio de thon à la fleur de sel et baies de Séchouan tapissent le centre de l'assiette sous une garniture de spaghettis de courgette acidulée au yuzu et coriandre frais (18,50 euros). Joliment dorées, les croquettes aux crevettes grises n'usurpent pas leur appellation " maison " (18,50 euros pour deux). Quant aux moules, elles font un tabac. Il s'en déguste ici deux tonnes par mois en 69 recettes. Saisie bleue, la noix d'entrecôte irlandaise grillée s'accorde avec une sauce béarnaise fidèle au goût d'estragon. Un plat réussi jusqu'aux frites dorées et sèches (25 euros).