Le digital ? C'est mon drive, s'amuse le Bruxellois. C'est ce qui me fait bouger. Collé devant un ordinateur dès mon enfance, j'ai toujours eu le vice informatique. " Olivier De Doncker est un passionné. Diplômé en marketing et communication de l'ULB, il commence sa carrière comme chief editor pour le portail internet Inside Digital Media. Il est ensuite embauché au sei...

Le digital ? C'est mon drive, s'amuse le Bruxellois. C'est ce qui me fait bouger. Collé devant un ordinateur dès mon enfance, j'ai toujours eu le vice informatique. " Olivier De Doncker est un passionné. Diplômé en marketing et communication de l'ULB, il commence sa carrière comme chief editor pour le portail internet Inside Digital Media. Il est ensuite embauché au sein de l'agence Emakina, où il collabore et développe plusieurs projets de communication et de marketing digitaux pour des clients tels que Carrefour, Audi, Deutsche Bank ou la Commission européenne. En 2013, il crée le Digital Managers Club, " un lieu de rencontre pour les professionnels du secteur ". Comme tout passionné qui se respecte, Olivier De Doncker se tient up-to-date et parcourt chaque jour une vingtaine de sources d'information pour rester au top dans son domaine. " J'aime apprendre, confirme-t-il. Ce goût pour l'apprentissage, je veux le transmettre chez Educam ", le centre de connaissance et de formation de l'industrie automobile, qui l'a chargé il y a deux ans déjà d'accompagner le secteur sur la voie de la digitalisation. Très en retard en la matière, " le secteur va devoir faire face à un ouragan auquel il n'est pas préparé, explique le digital strategy consultant. Aujourd'hui, on ne consomme plus la voiture comme avant. Le modèle actuel est en train de craqueler de toutes parts. Educam est là pour aider les professionnels dans cette mutation. " A 37 ans, Olivier De Doncker vient d'être désigné président francophone de la FeWeb, qui rassemble près de 500 sociétés et 5.000 professionnels. " Les métiers digitaux sont des métiers d'avenir, pourvoyeurs d'emplois et de richesse, mais manquent de reconnaissance, assure-t-il. L'objectif de la fédération est de mieux les représenter et les défendre auprès de nos instances politiques. " Anne-Sophie Chevalier