Mons ne part pas tout de suite en vacances mais décentralise en ville plusieurs idées, dont quelques-unes musicales. A commencer par la soirée d'ouverture avec Arthur H : le récent orphelin (de papa Higelin) a sorti début 2018 un double album sous forme de tri...

Mons ne part pas tout de suite en vacances mais décentralise en ville plusieurs idées, dont quelques-unes musicales. A commencer par la soirée d'ouverture avec Arthur H : le récent orphelin (de papa Higelin) a sorti début 2018 un double album sous forme de trip halluciné, compilant les sonorités recueillies lors de voyages de Bali au Japon (29 juin). Une talentueuse façon d'enrichir la chanson française tout en lui tordant diplomatiquement le cou. Tout aussi coloré mais plus standard, Témé Tan partage la soirée du 2 juillet avec un concert d'Isadora -aperçue chez The Voice France - se produisant avec Greg Houben, Wallon frappé par l'éblouissement brésilien. D'autres concerts éclectiques, comme Suarez (6 juillet) ou l'Opéra Cosi Fan Tutte (10 juillet) se glissent entre un film frenchie vintage ( Préparez vos mouchoirs le 3 juillet), un jazz supérieur (Houben, Legnini, Loos & Catherine le 4 juillet) et des shows théâtraux. On coche également La vedette de quartier où Riton Liebman raconte en solo sa drôle et bancale carrière ciné (3 juillet) et Comme un avant-goût de Festin où quatre artistes et un duo, jeunes créateurs " intimement liés à Mons ", viennent lire et mettre en scène des extraits de textes (3 juillet).