Les autorités américaines se sont opposées la semaine dernière au rachat de MoneyGram, une entreprise spécialisée dans le transfert d'argent, par Ant Financial, la filiale fi...

Les autorités américaines se sont opposées la semaine dernière au rachat de MoneyGram, une entreprise spécialisée dans le transfert d'argent, par Ant Financial, la filiale financière du groupe chinois Alibaba. Il s'agit d'un lourd revers pour Jack Ma qui espérait, via ce rachat à 1,2 milliard de dollars, accélérer l'expansion de ses services de paiement sur Internet et sur smartphone. Le Comité sur les investissements étrangers aux Etats-Unis, qui se prononce sur les opérations transfrontalières qui risquent de poser un risque de sécurité nationale, a refusé l'opération sur base d'inquiétudes liées à la sécurité des données personnelles de citoyens américains et au contrôle des transactions. Cette décision, que beaucoup jugent purement politique, est le signe évident d'un durcissement de relations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis de Donald Trump.