Plus puissant et musclé, plus grand, plus lourd, plus rapide et plus fougueux que vous : le face-à-face (au sens propre du terme) avec le cheval, au milieu de l'arène où il a ses habitudes, peut vous faire perdre vos moyens. Ou vous apprendre à les mobiliser à bon escient. Les bons gestes, la bonne posture, le bon timbre de voix peuvent vous amener à convaincre ce puissant animal à collaborer, à vous suivre et se fier à vous. Le tout sans cravache, ni selle, ni leçons antérieures. Et si se confronter aux chevaux pouvait vous aider à faire des progrès avec vos collaborateurs ? Dans d'autres domaines, notamment thérapeutiques, le cheval est déjà sollicité depuis longtemps avec des résultats probants. C'est désormais aussi le cas dans le coaching pour entrepreneurs. A la manoeuvre de cet équicoaching, Emmanuel Nonet, 40 ans.
...

Plus puissant et musclé, plus grand, plus lourd, plus rapide et plus fougueux que vous : le face-à-face (au sens propre du terme) avec le cheval, au milieu de l'arène où il a ses habitudes, peut vous faire perdre vos moyens. Ou vous apprendre à les mobiliser à bon escient. Les bons gestes, la bonne posture, le bon timbre de voix peuvent vous amener à convaincre ce puissant animal à collaborer, à vous suivre et se fier à vous. Le tout sans cravache, ni selle, ni leçons antérieures. Et si se confronter aux chevaux pouvait vous aider à faire des progrès avec vos collaborateurs ? Dans d'autres domaines, notamment thérapeutiques, le cheval est déjà sollicité depuis longtemps avec des résultats probants. C'est désormais aussi le cas dans le coaching pour entrepreneurs. A la manoeuvre de cet équicoaching, Emmanuel Nonet, 40 ans. Après une première carrière dans le secteur de la construction, notamment dans la société éponyme de son père, Emmanuel Nonet opère un changement de cap radical : avec ses 12 chevaux et ses cinq associés (formés à la psycho, entre autres), il propose depuis quelques semaines des formations et séminaires d'équicoaching pour entrepreneurs. Il y a peu, c'est une délégation de Deloitte qui est venue tester ce concept peu ordinaire dans le milieu. " Le cheval a toujours été une passion, tout comme les questions de leadership et d'entrepreneuriat au fil de ma carrière. Ce que nous proposons, ce sont des coachings individuels et de groupe, où le cheval joue un rôle de miroir grossissant. En un temps record par rapport à d'autres méthodes de coaching plus conventionnelles, la confrontation avec cet animal nous apprend des choses sur nous-mêmes, notre fonctionnement et nos façons d'agir. En bref, il nous révèle le type de leader que nous sommes. La dimension non verbale, très forte dans la relation à l'animal, amplifie ce côté miroir car on ne peut pas esquiver ou tricher face à lui. Cela accélère le processus ", explique notre homme au milieu de son domaine équestre de 20 hectares, basé à Lesve (Profondeville, province de Namur). Lorsque le travail se fait en groupe, il s'agira par exemple d'améliorer l'alignement des individus sur un même objectif : ensemble, ils doivent réussir à faire cheminer un cheval en liberté au fil d'un parcours bien précis, sans le monter et en utilisant le moins d'outils (cravaches, etc.) possible. " Lorsque l'équipe essaye de coordonner son action pour la première fois, c'est souvent le foutoir et le cheval part n'importe où, s'amuse Emmanuel Nonet. Ce n'est qu'après avoir réfléchi ensemble sur leurs valeurs que les individus pourront s'aligner techniquement sur un même objectif. Notre travail sur les valeurs collectives est capital, ici. D'expérience, dans la société de mon père, je sais que c'est le soin accordé au personnel qui fait une différence à long terme. Le cheval sentira cette harmonie nouvelle au sein du groupe. Les rôles sont mieux répartis et l'animal comprend bien plus vite ce qu'on lui demande. Résultat, il a tendance a bien mieux réagir au parcours d'obstacles... " Ce " leadership assertif ", au coeur des formations, s'articule autour de quatre notions : l'énergie, la clarté, l'écoute active et la gratitude. Malgré leur air de déjà vu ou entendu dans la vaste nébuleuse des ouvrages psy et de développement personnel, on constate que ces concepts ne sont pas bidons lorsque l'on se trouve face au cheval. " Je me suis toujours demandé pourquoi le cheval collaborait avec nous, humains. Et je pense qu'il le fait en partie parce que nous sommes capables de mobiliser ces notions. Il faut de l'énergie pour monter et diriger un cheval. Il faut absolument être clair et juste lorsqu'on lui demande quelque chose. Dans le cas contraire, vous pouvez être certain qu'il fera le contraire. La gratitude est indispensable car elle donne de la décontraction au cheval. Un animal détendu, capable d'abandonner sa posture de qui-vive, vous donnera de bien meilleurs résultats. L'écoute active, selon moi, est le levier des trois notions précédentes. En tant que chef d'équipe, elle me permettra de savoir si je dois donner davantage dans l'énergie, la gratitude ou si je ne suis pas assez clair, précis, etc. " A côté de sa dimension " nature " (le domaine équestre est situé dans un cadre vert, au sommet du plateau de Lesve) et du contact avec l'animal, l'équipe d'Emmanuel Nonet intègre aussi des exercices de sophrologie, une approche psychologique et du team building avec, par exemple, des sorties à cheval dans les environs. " Nous avons entamé les travaux en 2008, avec pour objectif de fournir des infrastructures modernes et nécessaires aux formats habituels des séminaires, ainsi que des gîtes pour les séjours de plus d'une journée. Le coeur du complexe, ce sont évidemment les écuries et les pistes, couvertes ou en plein air. Ce sont elles qui donnent leur identité au lieu. Nous sommes actuellement en cours de rénovation pour certains logements, car nous souhaitons augmenter peu à peu notre capacité d'accueil ", précise Emmanuel Nonet. Olivier Standaert