Spécialisée dans le développement de tests de diagnostic d'urgence pour les maladies cardiovasculaires, Magnisense vient de clôturer un nouveau tour de financement de 5,5 millions d'euros. Meusinvest y a participé à hauteur de 2 millions...

Spécialisée dans le développement de tests de diagnostic d'urgence pour les maladies cardiovasculaires, Magnisense vient de clôturer un nouveau tour de financement de 5,5 millions d'euros. Meusinvest y a participé à hauteur de 2 millions. Basée à Paris mais avec son campus de recherches installé à Dardilly dans le cadre du biopôle lyonnais, Magnisense propose des produits très innovants. En 15 minutes et à partir d'un petit volume de sang, ses dispositifs connectés appelés MiAG peuvent déjà diagnostiquer des cas d'infarctus du myocarde ou d'insuffisance cardiaque. Une troisième indication thérapeutique sera lancée l'an prochain. L'entrée de Meusinvest dans le capital va déboucher sur la création d'une filiale belge qui va rejoindre l'écosystème biotech liégeois. Magnisense va produire la partie consommable de ces tests MiAG à Liège et y assurer leur conditionnement et leur stockage. Elle profitera aussi de la proximité de l'aéroport de Liège pour vendre ses produits dans toute l'Europe. Elle est, en outre, en contact avancé, pour décrocher un premier contrat avec un hôpital belge. Axée sur le B to B, elle compte aussi développer des produits destinés aux particuliers.