Le contre-ténor Dominique Corbiau est le cousin du réalisateur Gérard Corbiau, connu pour Le maître de musique en 1988 et six ans plus tard, Farinelli, biopic d'un castrat italien du 18e siècle. Hasard ou pas, Dominique Corbiau incarne dans Les fruits du mo...

Le contre-ténor Dominique Corbiau est le cousin du réalisateur Gérard Corbiau, connu pour Le maître de musique en 1988 et six ans plus tard, Farinelli, biopic d'un castrat italien du 18e siècle. Hasard ou pas, Dominique Corbiau incarne dans Les fruits du monde un autre de ces chanteurs à la voix masculine/féminine du 18e, Filippo Balatri, qui laissa des mémoires éponymes. Sous forme de cabaret néobaroque, il retrace les périlleuses aventures de ce castrat originaire de Pise, " starifié " par les Médicis de Florence avant d'être offert en cadeau au tsar de Russie Pierre le Grand puis de filer davantage vers l'Est, et de chanter pour le Grand Khan des Kalmouks. Dérive géographique mais aussi sentimentale qui trouve entre Vienne et Venise des rebondissements dignes d'une série estampillée Netflix. Dominique Corbiau emballe cette saga dans un théâtre chanté, soutenu par de généreux changements de costumes, de décors sonores et de paysages virtuels. Une expérience avant tout sensorielle qui parcourt Bruxelles et la Wallonie entre novembre et février prochain. Les 10 et 11 novembre à Tournai, le 25 à Waterloo, le 5 décembre à Nivelles, les 15 et 16 à Woluwe-Saint-Pierre, les 18 et 19 janvier à l'Espace Delvaux, le 3 février à Louvain-la-Neuve, www.dominiquecorbiau.com Par Philippe Cornet