L'information a été révélée la semaine dernière par le Wall Street Journal: la direction de Mattel a entamé ces dernières semaines des discussions avec des firmes de private equity (Apollo Global Management et L Catterton sont c...

L'information a été révélée la semaine dernière par le Wall Street Journal: la direction de Mattel a entamé ces dernières semaines des discussions avec des firmes de private equity (Apollo Global Management et L Catterton sont citées) en vue d'un rachat. Confirmée par des sources anonymes, cette nouvelle n'est pas si surprenante que cela. Après l'union avortée avec son concurrent Hasbro, la future mariée s'est considérablement embellie. Le fabricant de Barbie et de Fisher-Price a retrouvé une solide croissance après des années difficiles. Les ventes ont bondi de 19% à 5,5 milliards de dollars l'an dernier et le bénéfice net a été multiplié par sept à 903 millions de dollars. Le résultat d'un gros travail sur les coûts (fermeture de plusieurs usines et perte d'un tiers des emplois) et de relations plus apaisées avec les grandes franchises hollywoodiennes. Mattel vient, en effet, de décrocher la commercialisation de produits dérivés des princesses Disney. Seule la valorisation boursière (8 milliards de dollars) stagne depuis des années. A l'annonce de cette mise à l'étalage, le cours s'est toutefois emballé comme jamais...