Tribeca, voilà le restaurant dont toute la Wallonie économique parle depuis des semaines. Tribeca est l'acronyme de Triangle Below Canal St. Un ancien quartier industriel du sud de Manhattan reconverti en haut lieu de la gastronomie, de boutiques tendances et de lofts hors de prix. C'est là que Robert De Niro, Sean Penn et Christopher Walken ont ouvert le Tribeca Grill, une adresse qui mêle élégance du décor et assiette de bon goût. Des ingrédients que l'on retrouve dans un autre lieu estampillé Tribeca, à Gerpinnes...

Tribeca, voilà le restaurant dont toute la Wallonie économique parle depuis des semaines. Tribeca est l'acronyme de Triangle Below Canal St. Un ancien quartier industriel du sud de Manhattan reconverti en haut lieu de la gastronomie, de boutiques tendances et de lofts hors de prix. C'est là que Robert De Niro, Sean Penn et Christopher Walken ont ouvert le Tribeca Grill, une adresse qui mêle élégance du décor et assiette de bon goût. Des ingrédients que l'on retrouve dans un autre lieu estampillé Tribeca, à Gerpinnes... En 2016, Christiane Tienpont-Fauville, ancienne responsable des événements du casino de Knokke, reprenait Le Poivrier, un restaurant totalement à la dérive. Sa transformation est, depuis, saisissante. Derrière la façade en lambris de bois noirci, se cache un havre de paix. Un restaurant très chaleureux malgré les dominantes de noir et de blanc. Au bout de la salle, une immense baie vitrée s'ouvre sur grande terrasse et un jardin soigné. Le décor, élégant, est planté. Son animation a été confiée à Dimitri De Bodt, un vrai pro qui supervise un service efficace et attentionné. Dimitri veille aussi sur une carte de vins intéressante (Charlopin en Bourgogne, Cuilleron, Guigal et Colombo dans le Rhône, etc.) et perpétue une belle tradition des brasseries dignes de ce nom : la découpe et la préparation en salle, telle celle de l'américain (17 euros). Il reste à découvrir la cuisine. Depuis février, elle a été confiée aux bons soins de Lucas Vanderschueren, 20 ans à peine mais présent dans la maison depuis trois ans. Diplômé de l'école hôtelière de Namur, il a notamment été en stage chez Maxime Collin du temps où il dirigeait la brigade de la Villa Lorraine. Le Tribeca vise une cuisine de brasserie haut de gamme avec des intonations gastronomiques. Et c'est exactement ce qu'il délivre. La cotation de 13 au Gault & Millau est justifiée : qualité des produits comme dans le carpaccio de boeuf, foie gras et truffe blanche (32 euros), cuisson parfaite (notamment du ris de veau de coeur braisé - 33 euros) et saveurs. Mais la créativité de l'accompagnement du ris (uniquement différentes variétés de carottes) ou de la purée de petits pois, citronnelle, oeuf poché et crevettes grises proposée en entrée (22 euros) était un peu juste. Qu'importe, Lucas a tout l'avenir devant lui et ce qu'il montre est déjà prometteur.