A deux pas de la place Schuman, le parc Léopold abrite depuis le 6 mai une institution pensée, voulue et - en grande partie - financée par l'Europe depuis une décennie. A prix fort : 55 millions d'euros. L'ancien bâtiment Eastman, complètement ré...

A deux pas de la place Schuman, le parc Léopold abrite depuis le 6 mai une institution pensée, voulue et - en grande partie - financée par l'Europe depuis une décennie. A prix fort : 55 millions d'euros. L'ancien bâtiment Eastman, complètement rénové, offre 4.000 m2 de ce qu'il convient d'appeler un musée-tablette, à savoir un musée qui fait l'impasse sur les informations murales et privilégie les explications digitales. Il est certes difficile de légender un objet dans les 23 langues de l'Union européenne, mais l'obligation numérique peut sembler contraignante. Le lieu et sa construction intellectuelle ont été pensés par un collège de 34 académiciens pour un résultat qui donne sens à cette histoire européenne évoquée de 1789 à nos jours. Si la visite est intéressante, voire ludique par certaines reconstitutions, on peut être déçu de la scénographie globale et par le manque de témoignages individuels de ce qui forme aussi une entité internationale. L'éclairage, beaucoup trop sombre, pourrait être optimisé, si on ne veut pas le considérer comme métaphore d'un certain état d'esprit européen... House Of European History, 135 rue Belliard, 1000 Bruxelles, entrée libre, www.historia-europa.ep.eu Par Philippe Cornet