Comme au Royaume-Uni, les grands magasins américains souffrent de la concurrence féroce avec Amazon et les chaînes discount. Après JC Penney et Sears, c'est autour de...

Comme au Royaume-Uni, les grands magasins américains souffrent de la concurrence féroce avec Amazon et les chaînes discount. Après JC Penney et Sears, c'est autour de Macy's, dont le chiffre d'affaires se réduit d'année en année (24,6 milliards de dollars l'an dernier, soit - 1,5%), de couper drastiquement dans ses opérations. Fondée en 1851 dans le Massachusetts par Rowland Macy, la chaîne va fermer, endéans les trois ans, 125 magasins, supprimer 2.000 emplois et abandonner son deuxième siège social de Cincinnati. Un plan qui devrait lui faire épargner annuellement 1,5 milliard de dollars à partir de 2022. Le groupe va conserver 400 Macy's, 40 Bloomingdale's et 216 Macy's Backstage. Elle entend aussi sortir ses magasins des centres commerciaux pour se concentrer sur de plus petites structures dans les centres-villes.