Bien entendu, il y a pire: le Hainaut. Mais c'est en Wallonie... En Flandre, c'est le Limbourg qui affiche les plus mauvais résultats en matière d'occupation d'espaces commerciaux: 2.197 points de vente sans affec...

Bien entendu, il y a pire: le Hainaut. Mais c'est en Wallonie... En Flandre, c'est le Limbourg qui affiche les plus mauvais résultats en matière d'occupation d'espaces commerciaux: 2.197 points de vente sans affectation sur 16.479. Cela représente 35 hectares, soit l'équivalent de 70 terrains de football, se désole Bart Lodewyckx d'Unizo Limburg qui réclame davantage de "bon sens" dans l'examen des demandes de permis introduites pour l'ouverture de nouveaux centres commerciaux en dehors des centres-villes. Autoriser pareilles ouvertures sans prévoir de solutions structurelles pour les centres urbains est une hérésie, insiste-t-il. Dans la foulée, Unizo Limburg suggère de nouvelles fonctions aux locaux abandonnés (profession libérale, atelier de fabrication, etc.), invite les propriétaires à adapter leurs loyers aux circonstances et demande aux pouvoirs publics de davantage favoriser l'accès aux centres urbains. Selon la fédération, cela peut se faire via des politiques de parking intelligentes et non en multipliant les piétonniers de manière débridée.