Les Tartes de Françoise ont inauguré la semaine dernière à Namur leur 22e point de vente. Celui-ci abandonne le style atelier pour devenir une enseigne traiteur au look raffiné et moderne. Une transformation pilotée par le bureau d'architectes...

Les Tartes de Françoise ont inauguré la semaine dernière à Namur leur 22e point de vente. Celui-ci abandonne le style atelier pour devenir une enseigne traiteur au look raffiné et moderne. Une transformation pilotée par le bureau d'architectes milanais Vudafieri Saverino Partners, spécialiste dans le relookage d'enseignes dont Delvaux et Neuhaus chez nous. La stratégie est de mettre l'accent sur l'aspect retail (même si le côté atelier n'est pas oublié) et de créer un concept standard susceptible de s'exporter à l'étranger. Ce concept ne sera pas déployé dans les enseignes existantes mais dans les éventuelles nouvelles ouvertures belges : Mons, Ostende et Hasselt sont évoqués. Quant à l'étranger, si aucune boutique n'y a été ouverte depuis l'échec new-yorkais, les Tartes de Françoise y sont quand même présentes. En effet, selon Le Dauphiné Libéré, elles viennent de s'installer à Avignon dans la foulée de leur partenaire Exki qui, depuis Carpentras, veut développer le marché du sud de la France. A Avignon, les Tartes de Françoise ont inauguré un atelier de 300 m2 qui emploie deux personnes et produit 50 à 60 tartes par jour à destination des points de vente Exki. Un investissement de 250.000 euros.