Juste avant Noël, le gouvernement wallon a approuvé l'arrêt des primes Qualiwatt au 30 juin 2018. Qualiwatt avait été mis en place en mars 2014 pour soutenir les petites installations photovoltaïques en Wallonie. Son principe était simple : des primes variables suivant l'installation et le gestionnaire de réseau de distribution, payées annuellement pendant cinq ans avec comme cr...

Juste avant Noël, le gouvernement wallon a approuvé l'arrêt des primes Qualiwatt au 30 juin 2018. Qualiwatt avait été mis en place en mars 2014 pour soutenir les petites installations photovoltaïques en Wallonie. Son principe était simple : des primes variables suivant l'installation et le gestionnaire de réseau de distribution, payées annuellement pendant cinq ans avec comme critères principaux un temps de retour sur investissement de huit ans et un taux de rentabilité interne de 5 %. Pourquoi la supprimer ? En fait, tout découle d'un avis de la Cwape, le régulateur wallon du secteur énergétique, qui assure que cet objectif de 5 % sera rencontré sans prime pour les installations réalisées au premier semestre 2018. Le photovoltaïque est donc largement rentable sans subside. " Supprimer Qualiwatt est une question d'équité, puisque le coût de ce soutien est répercuté sur tous les citoyens, qu'ils aient du photovoltaïque ou non, explique Jean-Luc Crucke, le ministre wallon de l'Energie. Cette solidarité doit exister pour des filières durables quand elles ne sont pas rentables. Mais elle n'a plus lieu d'être une fois qu'une filière atteint cette rentabilité. " Du 1er mars en 2014 au 30 juin 2017, 15.930 installations ont profité des primes Qualiwatt. Ce qui correspond au versement de 16,3 millions d'euros. A l'heure actuelle avec Qualiwatt, une installation moyenne de 3 kWc autorise un taux de rentabilité oscillant entre 7,3 et 8,4 % ! En pratique, la décision n'a pas d'effet rétroactif : tous les panneaux agréés entre mars 2014 et le 30 juin 2018 recevront l'ensemble des primes promises. Le principe du compteur qui tourne à l'envers lorsque vous produisez plus d'électricité que vous en avez besoin est, lui, toujours en vigueur. D'ici au 30 juin, le gouvernement wallon distribuera encore 6.000 primes. C'est la date d'agréation de l'installation qui fera foi. A bon entendeur...