La pandémie n'arrange évidemment rien, mais les pénuries liées au commerce transfrontalier post-Brexit prennent chaque jour un tour plus grave au Roy...

La pandémie n'arrange évidemment rien, mais les pénuries liées au commerce transfrontalier post-Brexit prennent chaque jour un tour plus grave au Royaume-Uni. La situation est telle que même le Daily Mail, pourtant en faveur d'un Brexit dur, a appelé le gouvernement britannique à trouver une solution avec l'Union européenne sans traîner. Le patron de Marks & Spencer explique ainsi qu'il faut 700 pages de documents par camion pour franchir la frontière. Ces difficultés d'approvisionnement se font ressentir partout: dans la restauration où des chaînes de fast-food bien connues ont dû réduire leurs offres, dans l'automobile où la production est retombée au niveau des années 1950 ou dans la construction où il n'y a quasi plus aucun stock.