Le précédent ouvrage de Peter Frankopan, Les Routes de la soie, fut un succès critique et public. Dans Les Nouvelles routes de la soie, l'historien procède à une analyse en direct du nouveau coeur de l'économie mondiale. On sait comment, sur les vestiges des réseaux d'échanges allant de la Chine et de l'Inde à la Vieille Europe en passant par l'Iran et le Caucase, se construisent d'impressionnantes infrastructures, se nouent des alliances que l'on pensait impossibles voici 10 ans. Les enjeux y sont énergétiques, commerciaux et évidemment militaires. A la manoeuvre, la Russie et la fausse ambiguïté du tsar Poutine. Mais Peter Frankopan détaille ici l'avancement du titanesque projet chinois " Une ceinture, une route ", voyant l'Empire du Milieu affirmer son rôle de premier acteur commercial au monde. L'auteur nous invite à décentrer notre regard occidentalo-centré, à mettre Pékin au centre d'une mappemonde, point de départ de lignes de force débordant aujourd'hui sur l'Afrique, conquête revendiquée de Xi Jinping sous couvert d'accords prétendument win-win. Il met aussi en garde une Amérique distraite par les gesticulations " trumpiennes " et une Europe prisonnière de son auto-centrisme. Au terme d'un ouvrage passionnant, aussi foisonnant que synthétique (180 pages), l'historien nous rappelle que l'avènement d'un nouveau monde est inévitable, que le freiner est illusoire, et s'y préparer indispensable.

Peter Frankopan, "Les Nouvelles routes de la soie", éditions Nevicata, 240 pages, 19 euros.