A la surprise générale, Bill et Melinda Gates ont annoncé, simultanément sur leurs comptes Twitter respectifs, leur divorce après 27 années de mariage. Le couple explique "ne plus être capable de grandir en tant que couple dans cette prochaine étape de notre vie". Le couple s'était rencontré en 1987 peu après l'entrée de Melinda dans Microsoft comm...

A la surprise générale, Bill et Melinda Gates ont annoncé, simultanément sur leurs comptes Twitter respectifs, leur divorce après 27 années de mariage. Le couple explique "ne plus être capable de grandir en tant que couple dans cette prochaine étape de notre vie". Le couple s'était rencontré en 1987 peu après l'entrée de Melinda dans Microsoft comme chef de produit marketing. Ils ne se marièrent que sept ans plus tard. Cette séparation, inattendue, n'aura aucune conséquence sur Microsoft. Bill Gates ne détient plus que 1,37% du capital (ce qui équivaut quand même à 26 milliards de dollars...) et n'est même plus au conseil d'administration du groupe depuis l'an dernier. Par contre, la séparation pourrait avoir un impact philanthropique. Considéré au dernier classement de Forbes comme quatrième homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à 124 milliards de dollars, Bill Gates se consacre depuis quelques années à la fondation Bill and Melinda Gates qu'ils ont créée en 2000. En une vingtaine d'années, elle a dépensé 53 milliards de dollars dans le monde entier, principalement pour soutenir des projets dans le domaine de la santé mais aussi pour établir des programmes liés à l'éducation, au réchauffement climatique ou à la pauvreté. Selon la RTBF, la fondation aurait déjà financé 44 projets en Belgique, pour un montant total de 131,3 millions d'euros. Elle emploie aujourd'hui 1.600 personnes et est coprésidée par Warren Buffett qui vient d'ailleurs de lui faire un don de 2 milliards de dollars. Cette fondation devait recevoir la majorité de la fortune du couple. Il reste à savoir si ce sera toujours le cas même si les futurs divorcés ont tenu à assurer qu'ils continueraient à travailler pour le bien de leur fondation.