Six mois après le début de la crise, les entreprises belges sont tout sauf optimistes. C'est ce qui ressort de la dernière enquête European Private Business Survey de PwC. Selon les résultats de ce sondage réalisé par le cabinet de conseil auprès de plus de 2.400 entreprises d...

Six mois après le début de la crise, les entreprises belges sont tout sauf optimistes. C'est ce qui ressort de la dernière enquête European Private Business Survey de PwC. Selon les résultats de ce sondage réalisé par le cabinet de conseil auprès de plus de 2.400 entreprises dans 30 pays européens, l'optimisme des entre- prises belges a chuté à un rythme presque deux fois supérieur à celui de leurs homologues européennes. Alors qu'elles étaient encore 78 % en février-mars, à peine 11 % des entreprises sondées en Belgique s'attendent en effet à voir leur chiffre d'affaires évoluer positivement dans les 12 mois qui viennent. Et cela, tandis que ces prévisions de croissance n'ont baissé "que" de 36 points (de 55 à 19 %) dans les 30 autres pays pris en compte par l'étude. Par ailleurs, si seulement 6 % des entreprises belges interrogées en février et mars s'attendaient à voir leur chiffre d'affaires baisser, la proportion est passée à 67 % en juin. Dans ce contexte, moins d'un tiers (28 %) des répondants belges comptent adapter leur modèle d'entreprise suite à la pandémie, soit nettement moins que la moyenne européenne. Enfin, pour 72 % des entrepreneurs belges interrogés, la plus grande menace pour le développement de leurs affaires dans la période à venir est le manque de personnel qualifié : un pourcentage ici aussi nettement plus élevé que la moyenne européenne.