Les jeux de mots vont fleurir et les caisses communales se remplir. Le gouvernement flamand vient en effet d'approuver un projet de décret autorisant les communes à sanctionner par des GAS bo...

Les jeux de mots vont fleurir et les caisses communales se remplir. Le gouvernement flamand vient en effet d'approuver un projet de décret autorisant les communes à sanctionner par des GAS boetes - sanctions administratives communales - les excès de vitesse de moins de 20 km/h commis dans les zones où la vitesse est réduite à 30 ou 50 km/h. L'infraction devra toutefois avoir été constatée par une caméra fixe. Prévue dans l'accord gouvernemental 2019-2024, la mesure doit permettre aux villes et communes de recueillir le fruit d'investissements opérés en matière de sécurité routière. Parce qu'il y a peu de contrôles, explique Lydia Peeters, ministre des Travaux publics, les communes sont obligées d'installer des ralentisseurs, des rétrécissements, etc., qui coûtent cher et perturbent la fluidité du trafic. Davantage de contrôles de trajet, de caméras et de contrôles de vitesse, estime-t-elle, devraient induire de nouvelles habitudes de conduite.