Jeanne a un cancer. La nouvelle est une énième punition pour celle qui n'a pas pu sauver son enfant de la maladie. Quand Matt, son mari, la quitte, sa culpabilité est d'autant plus renforcée. Ou bien est-ce elle qui le quitte, ne supportant pas qu'il ne voie plus en elle que la malade - état auquel elle semble inexorablement réduite - à qui Matt ne parvient pas adresser les mots de réconfort ? Séances de chimio, chute des cheveux : les épreuves se succèdent dans un ordre préétabli. Le soutien, Jeanne le trouve en salle de soins, auprès de Brigitte, la liberté incarnée, Assia, sa compagne tantôt agressive tantôt empathique, et Mélody, qui a bien des combats à mener. Jeanne, " la bourgeoise ", dénote dans le groupe : " Je savais peu d'elles. Je n'avais rien demandé. Une fois encore, l'impressi...