Contrairement au communisme, les Choeurs de l'Armée rouge semblent avoir plusieurs vies. Depuis près d'un siècle, ce nom générique a désigné plusieurs ensembles de chanteurs, musiciens et danseurs issus des armées soviétiques, puis russes depuis la chute du mur. La formation programmée sur la scène du Forum liégeois est sans doute la plus " officielle " d'entre toutes puisqu'elle a commencé à se produire à l'étranger en 1929 sous l'impulsion d'Alexander Vasilyevich Alexandrov (1883-1946). Au programme : des chansons folkloriques et populaires, des airs d'opéra et des hymnes où grondent fièrement le patriotisme et - pendant très longtemps - la gloire supposée du socialisme soviétique. Avec leur qualité artistique aussi intemporelle que barnumesque, ces Choeurs, longtemps rouges, traversent aussi bien les époques que les frontières idéologiques : ils jouent dans une centaine de pays. En décembre 2016, le directeur artistique Valery Khalikov et pas moins de 63 membres de l'ensemble sont morts dans un accident d'avion alors qu'ils étaient en route vers la Syrie pour y célébrer la Noël orthodoxe des troupes russes. Cinq semaines plus tard, les Choeurs de l'Armée rouge Alexandrov - nom officiel de la formation se produisant au Forum - se refor?maient après des auditions menées par le ministère russe de la Défense.

© PG

Au Forum de Liège, le 13 avril. www.leforum.be