La saison a été très riche en émotions et en exploits sur la planète golf. Petit tour d'horizon, en chiffres et en lettres, des faits saillants de ce grand millésime.
...

La saison a été très riche en émotions et en exploits sur la planète golf. Petit tour d'horizon, en chiffres et en lettres, des faits saillants de ce grand millésime. 1. Le classement mondial de Brooks Koepka au terme de la saison. Auteur d'un fabuleux doublé (US Open et US PGA), l'Américain de 28 ans a été l'indiscutable joueur de l'année. Il devance au ranking l'Anglais Justin Rose et son compatriote Dustin Johnson. 2. Comme le tandem magique formé par Thomas Pieters et Thomas Detry lors de la magnifique victoire de la Belgique à la Coupe du monde par équipes de Melbourne. Guidés à la fois par leur talent et leur complémentarité, les deux Thomas ont écrit l'une des plus belles pages de l'histoire du golf national. 5. Le nombre de victoires (quatre doubles et un simple) remportées par Francesco Molinari lors de la Ryder Cup de Paris. Actuellement au sommet de son art, le métronome italien a également soulevé, cette année, son premier trophée dans un major en survolant le British Open. Et il a, bien sûr, terminé en tête de la Race to Dubai, le classement européen. 7. Le nombre de joueurs anglais dans le top 20 de la Race to Dubai 2018. Il s'agit de Tommy Fleetwood, Justin Rose, Matt Wallace, Tyrell Hatton, Eddie Pepperell, Lee Westwood et Danny Willett. Et dire que le dernier succès anglais au British Open date de 1992 avec le sacre de Nick Faldo. 13. Le score hallucinant de Sergio Garcia sur le trou n°15 lors du premier tour du Masters d'Augusta. En perdition, l'Espagnol, tenant du titre, avait envoyé cinq fois sa balle dans l'eau sur ce par 5. Du jamais vu ! 20. Le nombre d'eagles signés durant la saison par l'Anglais Matt Wallace, vainqueur de trois tournois (Inde, Munich, Danemark) et l'une des grandes révélations de ce millésime. 31. Le classement final de Thomas Detry à la Race to Dubai. Le jeune champion bruxellois n'a manqué que sept cuts lors des 27 tournois qu'il a disputés. Et il a signé cinq top 10 avec une remarquable moyenne de score de 70. 35. Le nombre de holes in one réussis tout au long de la saison sur l'European Tour. Thomas Pieters en a signé un lors de l'HSBC Champions à Shanghai. Quatre joueurs ont, par ailleurs, réussi un albatros (deux coups sur un par 5), dont Nicolas Colsaerts sur le trou n°12 du Victoria Vilamoura (Portugal Masters). 59. Le score de l'Américain Brand Snedeker lors du premier tour du Wyndham Championship. Il est le neuvième joueur de l'histoire à signer une telle carte sur le PGA Tour. De son côté, l'Anglais Oliver Fisher est devenu le premier joueur à réussir ce sore sur l'European Tour, lors du Portugal Masters. 80. C'est désormais le nombre de victoires de Tiger Woods sur le PGA Tour. Après une traversée du désert de cinq ans, l'icône du golf mondial a retrouvé, à 42 ans, son meilleur niveau, s'adjugeant même le Tour Championship à Atlanta. Un fabuleux come-back. Le " Tigre " n'est plus qu'à deux victoires du record détenu par le grand Sam Snead. 298. La distance moyenne en mètres de l'Anglais Ross Fisher au drive. Il précède au classement des meilleurs frappeurs de l'European Tour l'Irlandais Rory McIlroy et le Sud-Africain Haydn Porteous. Thomas Pieters et Nicolas Colsaerts partagent la 31e place avec une moyenne de 280 mètres. 302. Le nombre de birdies réussis par Thomas Pieters, cette année, sur l'European Tour. Cela lui fait une moyenne de plus de quatre birdies par tour et un top 10 dans cette catégorie !