Les entreprises souhaitant bénéficier de subventions liées au mécanisme de rémunération de la capacité (CRM) devaient soumettre leurs offres dans le cadre d'une vente aux enchères avant le jeudi 30 septembre au soir. Les projets les moins gourmands en termes de soutien seront choisis afin d'arriver à une production tournant aux alentours des 2,3 gigawatts...

Les entreprises souhaitant bénéficier de subventions liées au mécanisme de rémunération de la capacité (CRM) devaient soumettre leurs offres dans le cadre d'une vente aux enchères avant le jeudi 30 septembre au soir. Les projets les moins gourmands en termes de soutien seront choisis afin d'arriver à une production tournant aux alentours des 2,3 gigawatts (GW) de nouvelles capacités. Cette production doit garantir une sécurité d'approvisionnement énergétique lors de la sortie du nucléaire en 2025. Elia, le gestionnaire du réseau haute tension, annoncera les gagnants à la fin de ce mois. En novembre, le gouvernement procédera à une évaluation des résultats des enchères. Il pourra alors encore décider, si les prix ont explosé ou si l'approvisionnement n'est pas garanti, de maintenir deux centrales nucléaires. Même si Engie prétend que ce n'est plus possible... Quels sont les candidats? Avec un nouveau permis en poche qui ne l'oblige plus à capter le CO2, Eneco a décidé de proposer la construction de sa nouvelle centrale au gaz à Manage, soit 870 MW de capacité. Le Groupe Tessenderlo a fait de même avec son projet (900 MW) dans la commune éponyme. Ce projet n'a pas encore de permis et doit donc encore être validé, de par sa situation sur des frontières provinciales, par Zuhal Demir, la ministre flamande de l'Environnement. Luminus a renoncé à son projet gantois (235 MW) mais a confirmé la centrale (en devenir) de Seraing (870 MW). Enfin, Engie a déposé deux dossiers: Les Awirs (875 MW), et Vilvorde (875 MW). Cela semble indiquer que l'énergéticien est confiant dans le résultat de son recours auprès de Zuhal Demir pour la centrale brabançonne. Des projets pour 4,4 GW de capacité sont donc en lice. Plus qu'il n'en faut, donc, si tous les permis sont accordés...