Quand on évoque la vente d'informations au fisc contre récompense, un nom s'impose : Bradley Birkenfeld. Il restera célèbre pour avoir, en 2009, dénoncé au fisc américain les pratiques de son employeur, la banque suisse UBS, qui favorisait l'évasion fiscale auprès de ses clients. UBS payera une amende de 780 millions de dollars, tandis que le whistleblower (lanceur d'alerte rétribué) en touchera 104 millions en septembre 2012. Compte tenu des impôts et des commissions versées aux avocats l'ayant secondé, il lui en resta environ 45 millions, estime un spécialiste de la question. Soit un peu moins de 1,5 million... par mois de prison. Ayant été complice de l'évasion dénoncée, Bradley Birkenfeld avait en effet été condamné à 40 mois ...