Il n'y a pas qu'au cinéma, dans la littérature ou les arts plastiques que les brûlants sujets de société font l'actualité dans leurs domaines respectifs. La bande dessinée n'est évidemment pas en reste comme le confirme la sortie de l'album Le voile noir, de Cha et Dodo. Association formée par ces deux dames engagées...

Il n'y a pas qu'au cinéma, dans la littérature ou les arts plastiques que les brûlants sujets de société font l'actualité dans leurs domaines respectifs. La bande dessinée n'est évidemment pas en reste comme le confirme la sortie de l'album Le voile noir, de Cha et Dodo. Association formée par ces deux dames engagées que sont Cha ( Les Lascars) et Dodo (pilier du magazine Métal Hurlant, membre du groupe de musique pop Dennis Twist). Le pitch tient pourtant en quelques lignes. Pauline s'est fait la malle en Syrakie rejoindre la clique du Grand Khalifat. Sollicitée par sa tante Alice, Gina, qui bosse pour Solidarités Sans Frontières, accepte d'aider les parents désemparés de Pauline. Grâce aux réseaux sociaux (le scénario est inspiré d'une histoire vraie), Gina entre en contact avec les djihadistes afin de se porter volontaire pour la cause et une fois sur place, tout faire pour exfiltrer la jeune fille. Comment traiter avec militantisme, engagement et humour la radicalisation de notre progéniture ? C'est tout le pari (réussi) de la dessinatrice et de la scénariste grâce à une intrigue pas toujours forcément crédible mais portée par un humour féroce, grinçant et ravageur. Une fois en Syrakie, Gina est bientôt rejointe par Tante Alice déguisée en barbu et bombardée cuistot des combattants en guerre contre les " créants ". Cette bande dessinée a beau laisser un goût âcre dans la bouche face à autant d'absurdités et de folie furieuse, mais elle est ludique à souhait et pose les bonnes questions.