Pour augmenter ses capacités d'accueil, le Théâtre de la Toison d'or aménageait fin 2016 une seconde salle, de plus petite capacité, dans son espace de la porte de Namur à Ixelles. Triste ironie puisque face au virus, le Théâtre a été contraint à la fermeture sans certitude d'avenir immédiat, à l...

Pour augmenter ses capacités d'accueil, le Théâtre de la Toison d'or aménageait fin 2016 une seconde salle, de plus petite capacité, dans son espace de la porte de Namur à Ixelles. Triste ironie puisque face au virus, le Théâtre a été contraint à la fermeture sans certitude d'avenir immédiat, à l'instar du reste du monde de l'entertainment. Fermeture? Pas tout à fait puisque ce lieu largement dédié à la comédie et au répertoire belge n'a pas peur des nouvelles propositions: on se rappelle que le TTO avait déjà pratiqué le crowndlending pour financer les travaux de rénovation de sa seconde salle. Avec un retour intéressant pour les investisseurs: 7% sur quatre ans. L'autre façon de rentabiliser un catalogue déjà bien nourri - le théâtre fonctionne depuis 1995 - consiste à proposer sa chaîne TTOFLIX. Soit une série de pièces filmées mais aussi de capsules, de reportages en coulisses ou encore Nathalie is in the kitchen: des vignettes, en vision gratuite, où la directrice artistique Nathalie Uffner se transforme en chef cuisinant un plat en compagnie d'un invité qui, généralement, fait partie d'une pièce sur le point d'être jouée au TTO. Avec un humour parfois salace, partagé par la majorité de spectacles mis en ligne (pour 10 euros) comme Bibot distinguée, Frederic, Otto und Helmut ou encore King Kong Theorie (photo). Pour rappel, ce dernier est un spectacle inspiré du livre électrique de Virginie Despentes, l'un des gros succès du TTO.