Marie-Christine Marghem, la ministre de l'Energie, s'est acquittée d'une de ses missions liées à l'accord de gouvernement autour du pacte énergétique. L'arrêté royal qui fixe le soutien aux trois derniers parcs éoliens prévus en mer du Nord vi...

Marie-Christine Marghem, la ministre de l'Energie, s'est acquittée d'une de ses missions liées à l'accord de gouvernement autour du pacte énergétique. L'arrêté royal qui fixe le soutien aux trois derniers parcs éoliens prévus en mer du Nord vient d'être avalisé. A l'heure actuelle, 877 MW d'énergie éolienne sont opérationnels en mer, ce qui correspond à la consommation énergétique annuelle de plus de 800.000 ménages. 679 MW de capacités supplémentaires entreront en production cette année. Les trois prochains parcs concernés par l'arrêté royal et qui garantissent 716 MW, devraient être opérationnels d'ici 2020. Appelés Northwester 2, Mermaid et Seastar, ils vont recevoir un soutien de 79 euros par MWh, prix de l'électricité compris, durant 17 ans maximum ou 63.000 heures de production. Au total, le soutien du gouvernement se monte donc à 2,2 milliards, soit quasi 3 de moins que les subsides octroyés aux deux parcs précédents, Rentel et Norther. Les cinq premières années, les trois parcs recevront un soutien forfaitaire basé sur une production de 4.100 heures annuelles. L'éventuel trop-perçu pourra être remboursé de trois manières différentes : cash, certificats verts ou production supplémentaire.