En pleine crise sanitaire, deux jeunes Liégeois ont osé l'aventure médiatique en lançant un nouveau magazine papier dédié au lifestyle dans la Principauté. Baptisé Sirop, ce semestriel gratuit, financé par la publicité, veut mettre à l'honneur "des gens, des histoires et de...

En pleine crise sanitaire, deux jeunes Liégeois ont osé l'aventure médiatique en lançant un nouveau magazine papier dédié au lifestyle dans la Principauté. Baptisé Sirop, ce semestriel gratuit, financé par la publicité, veut mettre à l'honneur "des gens, des histoires et des adresses" tout au long de 150 pages qui visitent les coulisses culturelles et gastronomiques de la cité liégeoise. Le premier numéro sorti en décembre a été distribué à 5.000 exemplaires dans une centaine de lieux minutieusement choisis pour ne pas "brader" le titre. Forts de leur succès, Kathleen Wuyard et Clément Jadot répandent aujourd'hui leur Sirop à Bruxelles avec la complicité de deux briscards de la presse écrite qui joueront le rôle de rédacteurs en chef: Philippe Berkenbaum, ancien journaliste du Soir, et Thierry Fiorilli qui quittera la rédaction du Vif cet été. Le duo espère sortir le premier numéro du Sirop bruxellois dans deux mois, en visant également un réseau de diffusion exclusif. Pour financer le projet de ce magazine gratuit "qui veut donner le goût de la capitale" (sic), l'équipe vient de lancer un appel au soutien financier sur le site www.growfunding.be avec l'objectif ambitieux de rassembler 25.000 euros. Le business model de Sirop de Bruxelles - cette fois trimestriel - devrait toutefois reposer à terme sur le financement du magazine par la publicité.