Un jour viendra où les hommes devront lutter contre le bruit comme ils se battent aujourd'hui contre les épidémies, pronostiquait il y a plus d'un siècle déjà le bactériologue Robert Koch venu recueillir en 1905 son ...

Un jour viendra où les hommes devront lutter contre le bruit comme ils se battent aujourd'hui contre les épidémies, pronostiquait il y a plus d'un siècle déjà le bactériologue Robert Koch venu recueillir en 1905 son prix Nobel. Il ne pensait pas si bien dire. Selon un récent sondage, les Flamands souhaitent en premier lieu la paix et la tranquillité. Mais où trouver encore pareils ingrédients dans une région qui s'urbanise à toute allure? Dans des Stiltegebieden, des oasis de silence où les bruits de la nature dominent en principe ceux issus de l'activité humaine. La Région en compte actuellement une dizaine, parmi lesquels la lande de Kalmthout ou les 100 hectares de l'Altenbroek dans les Fourons. C'est pourtant une autre, nettement moins connue, qui vient d'être internationalement récompensée. Pour son vingtième anniversaire, le Stiltegebied de Dender-Mark, qui s'étend sur 28 kilomètres carrés entre Ninove et Grammont, vient d'être reconnu comme Urban Quiet Park. Seuls trois parcs dans le monde (à Londres, Barcelone et Taiwan) ont à ce jour reçu cette distinction.