Une camionnette peut se muer en véhicule de loisirs. En témoigne ce VW Multivan avec lequel nous avons bouclé 1.500 kilomètres à travers la France, chargé de six personnes et leurs bagages. Premier constat : il y a de la place pour tous. Personne ne doit jouer des coudes pour prendre ses aises. Et la hauteur d'assise offre une vue panoramique sur le trafic. Le volant, assez vertical, rappelle cependant l'univers des utilitaires, tandis que la hauteur engendre une certaine prise au vent...

Une camionnette peut se muer en véhicule de loisirs. En témoigne ce VW Multivan avec lequel nous avons bouclé 1.500 kilomètres à travers la France, chargé de six personnes et leurs bagages. Premier constat : il y a de la place pour tous. Personne ne doit jouer des coudes pour prendre ses aises. Et la hauteur d'assise offre une vue panoramique sur le trafic. Le volant, assez vertical, rappelle cependant l'univers des utilitaires, tandis que la hauteur engendre une certaine prise au vent latéral. Le double vitrage optionnel limite par contre les bruits aérodynamiques : les passagers peuvent discuter sans hausser le ton, installés dans de confortables sièges coulissants et inclinables. Une table peut même se déplier entre les deux sièges du second rang, pour poser un ordinateur ou... un verre à l'heure de l'apéro. Trois passagers peuvent également prendre place confortablement au troisième rang. Tous voient défiler la route au travers de grandes vitres latérales, comme dans un train. Certes, hors autoroute, la largeur de l'engin (2,30 mètres rétroviseurs déployés) peut gêner et le Multivan n'a pas l'agilité d'un break ni même d'un SUV. Mais, malgré quelques mouvements de roulis en courbe et de pompage sur les bosses en ligne droite (un peu comme dans un car), l'engin se montre efficace et sécurisant, pouvant même disposer d'une transmission intégrale pour s'agripper aux revêtements glissants. Sous le capot, le bloc le plus puissant est le deux litres diesel de 198 ch, qui travaille vigoureusement et silencieusement. Cette navette VIP se révèle donc réellement idéale pour les voyages en groupe. Une alternative intéressante pour les grandes familles ou les sociétés de taxis huppées. Mais l'engin fait payer ses qualités au prix fort : 84.000 euros pour notre modèle d'essai et ses options ! Il est donc tout aussi cher que son concurrent, le Mercedes Viano, à qui il n'a rien à envier, si ce n'est le blason étoilé.