De Francis Cabrel (pas mal) au retour digital de Jean-Jacques Goldman (pas terrible), les chanteurs multiplient les diffusions en ligne . Ils le font de leur cuisine (Stephan Eicher), de leur salon (Marka) ou de leur home-studio (Chris Martin, de Coldplay), avec le plus souvent un son approximatif et l'image vidéo quelque peu limitée de leur smar...

De Francis Cabrel (pas mal) au retour digital de Jean-Jacques Goldman (pas terrible), les chanteurs multiplient les diffusions en ligne . Ils le font de leur cuisine (Stephan Eicher), de leur salon (Marka) ou de leur home-studio (Chris Martin, de Coldplay), avec le plus souvent un son approximatif et l'image vidéo quelque peu limitée de leur smartphone. Ce sont là des initiatives certes aimablement citoyennes mais pas forcément regardables ou écoutables dans la longueur. Ce qui n'est pas le cas avec le label parisien Tricatel mené par Bertrand Burgalat, auteur-compositeur ovni pop-variétés qui a produit et composé des disques, la plupart originaux, de Valérie Lemercier à Michel Houellebecq... La proposition faite aujourd'hui par Tricatel/Burgalat consiste à transcender les directs en smartphone, rarement excitants, et à proposer une série d'émissions liées au label. Soit une quinzaine de références, en radio (dont pas moins de 32 heures de programmes issues de France Inter) mais aussi en télévision. Le must de tout cela s'appelle Le Ben & Bertie Show, soit quatre émissions inédites initialement conçues pour la chaîne Paris Première en 2012. Au-delà de l'éclectisme des artistes invités qui tranche avec l'habituel ronron des musicales à la télé française (Marc Lavoine, Charles Dumont, Chassol, AS Dragon, Elie Seimoun, Tony Allen, Etienne Daho, Francis Lai, Yasmine Hamdan, etc.), la présentation des émissions y est un régal absolu, avec des dialogues et situations absurdes, façon Monty Python hexagonaux. Bertrand Burgalat et son complice Benoît Forgeard -également réalisateur et scénariste - créent ici un objet unique d'une drôlerie pointue et gorgé de bonnes musiques, rarement vu en francophonie.