Les prophètes de malheur sont de retour. Et quand j'écris de retour, j'exagère, car en réalité, ils ne nous ont jamais quittés. D'ailleurs, pourquoi le feraient-ils ? Après tout, l'époque favorise toutes les peurs et les marchands d'angoisse ont la cote auprès des médias. Leur notoriété est comparable aux prédicateurs du Moyen Age qui nous expliquaient que la lèpre était une malédiction divine.
...